Si vous arrivez pour la première fois sur La Minute Yoga, vous serez peut-être intéressé par mon Guide du Yoga au Quotidien : je vous explique comment intégrer le yoga et la méditation dans votre vie de tous les jours. Pour télécharger gratuitement ce guidecliquez ici.

Partage d’expérience : ma formation de professeur de yoga à Rishikesh

Après plusieurs années de pratique du yoga (et un peu usée par l’exercice de la profession d’avocat), j’ai ressenti le besoin d’approfondir, d’explorer, de m’évader. D’actes manqués en décisions plus ou moins farfelues pour mon entourage, j’ai finalement réservé un aller simple pour l’Inde !

Je n’avais pas d’autre plan que de commencer par un mois d’immersion dans un ashram de Rishikesh, pour commencer à me former à l’enseignement du yoga. Mes recherches (approfondies, je suis plutôt de tendance maximizer ;)) avaient portées sur une formation certifiée 200h Yoga Alliance, afin d’obtenir un diplôme internationalement reconnu. Elles m’ont guidées vers l’Anand Prakash Ashram.

J’avais choisi cet endroit avant mon départ, sans aucune recommandation autre que celle de mon intuition. J’avais envie d’aller vers les montagnes plutôt que dans le Kerala, au Nord plutôt qu’au Sud de l’Inde donc. L’appel de l’Himalaya et du Gange m’a poussé vers Rishikesh, terre de résidence des premiers yogis. Le caractère à la fois traditionnel et moderne de l’Akhanda yoga proposé à l’Anand Prakash Ashram m’avait attiré. Le fait que le programme soit guidé par un yogi indien (Vishva-ji) et une yogini canadienne avait fini de me convaincre de la qualité potentielle de l’expérience qui était proposée à une occidentale comme moi.

Je me doutais bien qu’en un mois je n’apprendrai pas tout ce qu’il y a à savoir du yoga, mais je n’imaginais pas non plus qu’une telle aventure puisse avoir réel impact sur tant d’autres aspects de ma vie…

Yoga YTT Akhanda yoga RishikeshBref, c’est en septembre 2014 que je suis arrivée à l’ashram Anand Prakash, une belle bâtisse jaune sur les hauteurs de la ville de Rishikesh.

Après une cérémonie d’accueil joyeuse et colorée, j’ai fait connaissance avec ma roommate, une souriante médecin allemande de mon âge. Nous partagerions donc cette chambre spacieuse et rudimentaire mais comportant l’essentiel, avec salle de douche séparée et balcon commun. Les 40 autres participants (beaucoup plus de femmes que d’hommes, de tous âges et nationalités) à la formation s’installaient sur les trois étages, par 2 ou par 3.

Dès le lendemain, nous avons adopté les horaires de l’ashram et la formation a commencé :

5h réveil – eau chaude citron/sel, neti, grattage de langue

5h30 méditation

6h Akhanda yoga

8h petit déjeuner

8h30 fire pooja

9h cours

12h30 déjeuner

14h30 cours

18h diner

19h certains soirs, kirtan, activités méditatives

21h Silence jusqu’à la fin du petit déjeuner le lendemain

22h Extinction des feux

YTT formation de professeur de yoga Rishikesh

Un rythme très soutenu, le dimanche après midi étant libre tout de même ! L’essentiel de nos journées se passaient donc à l’ashram et sa belle et grande salle de pratique. La terrasse face aux premières collines boisées de l’Himalaya (à moins de 1000 mètres ici, on parle de colline) permettait aussi de respirer, méditer ou échanger en petits groupes pendant les pauses.

Pendant 40 jours, nous avons étudié de nombreuses postures de Hatha Raja et Kundalini yoga, mais aussi de yoga prénatal, yoga régénérateur et yoga sur chaise, des mantras, des respirations et kryias, des thèmes et textes fondamentaux de la philosophie, la pédagogie et l’enseignement, l’anatomie, la structure d’un cours… bref, tout ce que l’on doit apprendre dans un YTT Yoga Alliance.

Riche et dense, tout en restant accessible, les cours étaient de qualité, qu’ils soient donnés par Vishva-ji ou d’autres professeurs de son équipe (en anglais of course).

yoga traditionnelChaque matin, les fire pooja – rituel du feu où l’on chante des mantras en offrant différentes épices aux flammes- oeuvraient comme de petites purifications. Une expérience spirituelle que je ne ratais presque jamais bien qu’elle soit facultative. Jour après jour, Vishva Ji, notre hôte et maitre, nous a fait vivre une expérience dans la lignée la plus ancienne des yogis.

Les repas ont aussi été une véritable joie pour mes papilles ! Oui ce sont beaucoup beaucoup de lentilles, grains de riz et chapatis. Mais cuisinés de tant de manières différentes qu’il m’aurait fallu bien plus d’un mois pour en être saturée. J’ai même eu la chance de passer un peu de temps en cuisine pour apprendre quelques plats, dont les célèbres samossas à la banane ! Le livre de cuisine de l’équipe est maintenant en vente tant les recettes de la mère de Vishva Ji régalent tous les pensionnaires.

Il y avait aussi les Yogis yum yums, de petites douceurs que vendait un yogi résidant à l’ashram, au profit des enfants défavorisés. A base de dattes, noix de cajou, coco et autres délices locaux, je vous avoue que ces merveilles avaient le don de réconforter les plus fragiles d’entre nous, car le stress n’est pas absent là-bas non plus, le timing peut parfois paraitre serré, surtout lorsque l’on vit des journées parfois intenses émotionnellement…

Mais l’expérience a avant tout été HUMAINE. Parce qu’on sort de sa zone de confort : on se lève tôt, on mange assis par terre, on marche souvent sans chaussure (j’adore !) … alors qu’en parallèle on remue physiquement beaucoup de choses sur le tapis, on remet aussi en perspective pas mal d’idées, d’histoires, de samskaras, le tout en communauté…ça crée des liens d’autant plus fort que nous essayions tous de mettre en pratique la philosophie de vie qui nous était enseignée bien au-delà des asanas.

Si je ne retenais qu’une chose de ce que j’ai appris pendant cette formation, c’est à écouter.

YTT RishikeshJ’ai pris réellement conscience de l’importance de l’écoute, et de la difficulté que je peux aussi avoir parfois à la pratiquer de manière authentique. C’est vraiment une qualité que je m’attache à développer depuis (et suis infiniment reconnaissante à tous les « professeurs » que je rencontre sur ma route depuis !).

J’avais choisi ce lieu parce que j’aimais l’approche qui était proposée : un yoga holistique, qui prend en compte l’intégralité de la personne, en intégrant asana, pranayama, méditation, chant, kriyas, philosophie, anatomie, style de vie, éthique et Ayurveda. En sortant, je me sentais prête à enseigner dans cette lignée (ce que j’ai fait) mais inlassablement curieuse d’en apprendre encore plus (ce que je continue à faire) !

J’y ai aussi découvert le yogi du sourire. Son mantra ?

« Your Self is playful, fearless and blissful »

– que l’on pourrait traduire par « Ton Moi est joueur, sans peur et empli de joie » résonne encore en moi de temps en temps, pour mon plus grand bien !

On essaye ?!

Inspire….. expire avec le sourire ! C’est aussi simple que ça le yoga 😉

Vous avez suivi cette formation aussi ? Une autre formation tout aussi recommandable ? Partagez votre expérience !

 

Margerie - Yoga, méditation & Santé

Ma passion ? Etudier le fonctionnement du corps & de l'esprit humain ! Mon métier ? Partager avec vous les outils que j'apprends sur mon chemin pour les apprivoiser et maintenir ou rétablir notre Santé physique, psychique et émotionnelle. J'anime ainsi La Minute Yoga dans l'espoir de vous permettre de prendre soin de vous, notamment en pratiquant un peu de yoga ou de méditation chaque jour. Pourquoi ? Découvrez-le dans mon guide...