Yoga & maternité

Le yoga périnatal se pratique pendant la grossesse (yoga prénatal) et après la naissance (yoga postnatal).

Le yoga prénatal

Relaxant, apaisant, le yoga pour femmes enceintes peut être pratiqué dès le 4ème mois de grossesse même pour les débutantes, s’il n’y a pas de contre-indications médicales.

Le yoga prénatal permet de se sentir bien dans son corps et d’effacer les tensions musculaires, d’apprendre à respirer de la manière la plus adaptée pendant la grossesse, de gérer le stress et l’anxiété, de savoir se détendre.

En aidant à maintenir ou retrouver une bonne forme physique et morale, le yoga prénatal permet d’acquérir des outils qui permettront de bien vivre la grossesse et l’accouchement.

Le yoga pendant la grossesse permet de régler les désagréments dus à cette période : jambes lourdes, brûlures d’estomac, maux de dos, angoisses etc.

Au-delà de la pratique des postures physiques, le travail sur la respiration y est fondamental, notamment parce qu’il permettra gérer les contractions.

L’accent est mis sur la relaxation afin d’accompagner les femmes enceintes jusqu’à leur terme pour un bien être durant la grossesse et une adaptation facilitée après la naissance de leur enfant.

yoga prénatal postnatal

Le yoga postnatal

De la 1ère à la 16ème semaine post-partum, le yoga postnatal aide à retrouver peu à peu, en toute sécurité, sa silhouette, son tonus et sa force intérieure.

Apprentissage de postures d’allaitement et étirements en souplesse se couplent au cours des premières semaines avec un travail sur l’alignement de la colonne et le renforcement des muscles pelviens.

A votre rythme, les séances deviennent plus fluides et énergiques.

Les exercices de respiration et de relaxation sont au centre de la pratique et permettent de retrouver son énergie et de calmer le bébé.

« La meilleure façon de prendre soin du futur est de prendre soin du présent maintenant. »

– Jon Kabat-Zinn –