Nous différons beaucoup dans notre propension à éprouver différents états émotionnels, mais pourquoi ?

Une première raison à cela est que notre patrimoine génétique influence la manière dont nous vivons les évènements et détermine notre capacité à réguler nos propres émotions.

En effet, pour la survie de l’espèce, deux catégories d’être humain sont nécessaires : ceux qui peuvent anticiper le danger, être réactifs ; et ceux qui, une fois préservés du danger, seront se montrer entreprenants, constructifs, créatifs.

On est donc génétiquement plus ou moins vulnérable (une qualité, pour peu qu’on sache l’apprivoiser !) aux émotions, à l’afflux de pensées négatives, au stress en général.

A cela, s’ajoutent des facteurs environnementaux (des traumatismes précoces subis pendant la petite enfance ou plus généralement les évènements de la vie) et éducatifs (que nous a t’on transmis de l’intelligence émotionnelle ?).

Mais aussi fort soit-on, gérer ses émotions demande de l’énergie, des ressources. Et lorsqu’une succession d’évènements de vie difficiles se présente de manière trop rapprochée pour pouvoir se ressourcer, l’épuisement guette…c’est le tristement célèbre BURN OUT moderne.

Ainsi, quelque soit notre « capital bonheur génétique », on est pas à l’abri des évènements de la vie. D’où l’importance de se ressourcer émotionnellement dès qu’on en a l’opportunité, pour être prêt à affronter les accumulations de situations que la vie nous impose parfois.

Ceci est un extrait du Guide du Yoga au Quotidien ...

Margerie - Yoga, méditation & Santé

Ma passion ? Etudier le fonctionnement du corps & de l'esprit humain ! Mon métier ? Partager avec vous les outils que j'apprends sur mon chemin pour les apprivoiser et maintenir ou rétablir notre Santé physique, psychique et émotionnelle. J'anime ainsi La Minute Yoga dans l'espoir de vous permettre de prendre soin de vous, notamment en pratiquant un peu de yoga ou de méditation chaque jour. Pourquoi ? Découvrez-le dans mon guide...