Si vous arrivez pour la première fois sur La Minute Yoga, vous serez peut-être intéressé par mon Guide du Yoga au Quotidien : je vous explique comment intégrer le yoga et la méditation dans votre vie de tous les jours. Pour télécharger gratuitement ce guidecliquez ici.

Les fascias, kesako ?

Longtemps peu considérés, les fascias sont l’enveloppe de nos muscles, de nos organes et de nos glandes, ils sont partout sous la peau. C’est un réseau blanc et fibreux de tissu conjonctif qui joue à la fois un rôle de cloisonnement, de transmission de force et de tension, de glissement et de tenségrité.

C’est un peu comme la peau très fine qui sépare les quartiers de l’orange, mais aussi celle qui constitue chaque « sac » de pulpe.

Aujourd’hui on tend même à le considérer comme un système à part entière qui bouge avec nos mouvements et se déforme avec nos attitudes (extérieures comme intérieures). En effet, le corps ne connaît pas vraiment les distinctions faites par l’homme avec son scalpel que nous appelons muscles, tendons ligaments etc.

Comment se comportent vos fascias ?

Ils se comporteraient comme un fluide non newtonien, c’est à dire qu’il ne régit pas comme de l’eau notamment. Ainsi, toute perturbation va créer des vibrations qui laissent une trace… pensez alors à l’impact d’un traumatisme corporel, voire émotionnel sur vos fascias. Voici ce que cela donne en image, on voit même l’effet d’un stress trop important à la fin, c’est impressionnant…de quoi motiver pour pratiquer le yoga régénérateur quelques minutes chaque jour !

Les fascias sont plus ou moins visqueux et élastiques selon les endroits (la bande ilio-tibiale a ainsi moins de souplesse que le tendon d’Achille) mais il y a toujours une petite possibilité de mouvement. Si le mouvement va trop loin trop brusquement, le fascia se « bloque » pour se protéger (et protéger les structures environnantes) ; si l’on force encore, il se déchirera.

Pour entretenir ses fascias il est important de travailler tant leur élasticité (leur « effet rebond », comme dans la course ou le saut) que leur plasticité. Cette dernière qualité suppose des étirements lents et tenus un certain temps. Pensez à un sac plastique que l’on distendrait doucement.

Les fascias sont de précieux outils sensoriels

Récemment, nous avons découvert que les fascias sont l’un des organes sensoriels les plus importants pour la proprioception.

Très innervés (six à dix fois plus que le muscles), ils jouent un rôle fondamental dans la perception de la douleur, et seraient responsables de nombres de douleurs chroniques.

Entretenez la santé de vos fascias !

L’absence d’activité physique comme des attitudes corporelles systématiques les figent progressivement.

L’ostéopathie et le yoga permettent de travailler sur ces tissus. Cela se fait progressivement car, comme toujours, le vivant a besoin de temps pour évoluer durablement. Tom Myers m’a enseigné qu’il fallait entre 6 et 24 mois pour que les fascias se réorganisent.

Ce dont nos fascias ont souvent besoin, c’est d’être réhydratés (votre tendon d’Achille est composé d’eau à 63%). Pour cela, on utilise notamment des mouvements de compression/décompression, un peu comme avec une éponge ! Ainsi le liquide stagnant et les déchets sortent lorsque l’on « presse l’éponge » et les tissus se gorgent d’un liquide plus nourricier lorsque l’on relâche cette pression.

En yoga, j’utilise différents accessoires (bloc, balle, ballon, roller foam…) pour travailler spécifiquement certaines zones que je sais particulièrement sujettes au stockage de tensions (fascia plantaire, fascia lata, fascia des ischio-jambiers, fascia thoraco-lombaire  etc.). En yogathérapie, dans le cadre d’une relation individuelle, nous pouvons même aller chercher les zones où vous accumulez votre stress plus spécifiquement encore.

A vous de jouer !

Essayez par exemple de faire rouler une balle (de tennis, de squash…) sous la plante de l’un de vos pieds, (sans appuyer trop fort, l’idée n’est pas de casser les fibres !). Commencez par le talon, puis le coté externe en faisant des allers-retours du talon vers les orteils, en vous décalant progressivement vers l’intérieur du pied.

Respirez bien, sans éviter les zones peut être un peu plus sensibles, ce sont elles qui ont le plus besoin de ce soin particulier. Envoyez leur votre souffle.

Puis prenez le temps d’observer si vous ressentez une différence entre un pied et l’autre…si les effets de cette action se répercutent à d’autres endroits de votre corps…

Et passez à l’autre pied 😉

Vous avez un exercice favori en ce moment pour libérer vos fascias ? S’il vous plait, partagez-le avec nous !

 

Margerie - Yoga, méditation & Santé

Ma passion ? Etudier le fonctionnement du corps & de l'esprit humain ! Mon métier ? Partager avec vous les outils que j'apprends sur mon chemin pour les apprivoiser et maintenir ou rétablir notre Santé physique, psychique et émotionnelle. J'anime ainsi La Minute Yoga dans l'espoir de vous permettre de prendre soin de vous, notamment en pratiquant un peu de yoga ou de méditation chaque jour. Pourquoi ? Découvrez-le dans mon guide...